En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

FERMER  x Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

FERMER  x Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Justice : Apple perd contre Amazon sur l’utilisation du mot « Appstore »

La plainte pour publicité mensongère d’Apple à propos de l’Amazon Appstore a été refusée par une juge américaine. Il restera à juger le volet sur la violation de marque.

laisser un avis
Quand on est sur l’ « Appstore » d’Amazon, peut-on avoir l’impression d’être sur l’ « App Store » d’Apple ? Non a estimé une juge américaine, qui a rejeté mercredi 2 janvier une plainte de la firme à la pomme, qui accusait le distributeur en ligne de publicité mensongère. « Apple n'a pas réussi à établir qu'Amazon avait fait de fausses descriptions qui ont effectivement trompé ou eu tendance à tromper un segment important de son public », a indiqué la juge Phyllis Hamilton dans sa décision.
Selon elle, la confusion n’est pas possible, ne serait-ce que parce que chaque boutique est dédiée à une plateforme technique bien précise (iOS pour l’App Store, Android et Kindle pour l’Appstore). La plainte d’Apple remonte au 22 mars 2011, date de lancement de l’Amazon Appstore. Elle était associée à une demande d’injonction qui a été refusée par la même juge en juillet 2011 pour les mêmes raisons.

La violation de marque sera jugée fin août

Mais Apple ne se montre pas vaincu pour autant. La firme avait également porté plainte pour violation de marque. Les autorités américaines sont toujours en train d'examiner une demande du groupe pour faire breveter le nom « App Store » afin d'en obtenir l'usage exclusif. Pour sa part, Amazon estime que les appellations « App Store » et « Appstore » sont des termes génériques qui ne peuvent pas être protégé par les lois sur les marques. Le géant des logiciels Microsoft s'est également opposé à cette demande. Sur cette question, un jugement est prévu pour le 19 août 2013.
Soulignons, enfin, qu'Amazon n'utilise le terme Appstore que pour ses boutiques anglophones. En France, en Allemagne et en Italie, il a préféré le terme « App Shop ». Prudence est mère de sureté.
envoyer
par mail
imprimer
l'article


Newsletter 01net. Actus

@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Fight : pour ou contre l'Apple Watch ? (vidéo)
Test Apple Watch : nos premières impressions (vidéo)
Apple Watch : ils ont dormi sur place pour l'acheter (vidéo)
Apple Watch : les applications déjà disponibles
Faut-il craquer pour l’Apple Watch ? (vidéo)
JTech 225 : Apple Watch, Surface 3, lumia 640 et 640 XL, Garmin Fénix 3, Zenfone 2 (vidéo)
La Watch est arrivée dans les Apple Store (vidéo)
Apple Watch : c'est parti pour les réservations ! (vidéo)
Test Beats Solo 2 Wireless : un bon casque audio un peu plastique (vidéo)
La prise USB C : qu’est-ce que c’est (vidéo) ?
Apple Watch, MacBook : ce qu'il faut retenir des annonces de la Keynote (Vidéo)
Apple Watch : de 399... à plus de 11000 euros !
Apple baisse le prix de son Apple TV
Live Spécial Apple Watch (vidéo live)
Apple Watch : le point sur les rumeurs avant la Keynote d’Apple (vidéo)
MWC 2015 de Barcelone : grand cru ou déception ? (vidéo)
Trois technos du monde PC qu'on aimerait voir sur Mac (vidéo)
Après Amazon, Alibaba teste la livraison par drone
Amazon prouve enfin qu’il peut gagner de l’argent
Le patron d'Amazon chiffre ses échecs en « milliards de dollars »