En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

L'assureur MAAF va tester la téléalarme domestique sans fil

L'assuré sera alerté par SMS via des capteurs de détection d'intrusion et d'incendie, reliés au réseau sans fil de Sigfox, tout juste déployé en France.

laisser un avis
Ce détecteur déclenche, via le réseau Sigfox, une alerte relayée ensuite par SMS en cas de détection de la fumée dans votre domicile.
agrandir la photo
MAAF Assurances s'apprête à expérimenter auprès de 3 000 clients, un service d'alerte par SMS en cas d’incendie et/ou d’intrusion. Ce dispositif utilise des capteurs domestiques sans fil connectés en permanence au réseau radio cellulaire de Sigfox, court-circuitant le réseau téléphonique ou les réseaux cellulaires GSM d'opérateur.
A partir de janvier 2013, l'assureur mettra à la disposition de cet échantillon, des mini-capteurs (intrusion et/ou incendie) à installer au domicile. En phase de test commercial dans de grandes villes françaises (Bordeaux, Toulouse, Lyon, Grenoble, Paris), le service devrait, par la suite, être généralisé par l'assureur mutualiste.
Ce service de téléalarme sera facturé 3 euros par mois, la solution complète (vol et incendie) étant facturée 79 euros. Ce prix assez faible découle de la technologie choisie pour relayer les alarmes, à savoir un réseau radio dépourvu de licence opérateur et d'infrastructure onéreuses. Ce réseau transporte les alertes, qui sont ensuite poussées par SMS vers les assurés.
Les capteurs (fournis par Télécom Design) émettent des alertes relayées sur l'infrastructure radio de cette société française, déployée dans les grandes villes françaises à l'aide d'antennes simples (2 m de hauteur pour 1 cm de diamètre). Sa technologie utilise des fréquences libres (868 MHz) à même de relayer de petits paquets d'informations, transmis, y compris à l'intérieur des bâtiments, par des modems à très faible consommation logés dans les capteurs.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Allianz place des détecteurs de fumée chez ses assurés
La révolution numérique pousse les assureurs à acheter des startups
Le constat amiable auto bientôt sur votre mobile
L’assurance passe un accord-cadre avec la Cnil
Axa numérisera 100 % de ses services d’ici fin 2015
Quand les assureurs évaluent notre comportement au volant
[Vidéo] Les Google Glass vous aideront à remplir votre constat amiable
01 Replay : le secteur de l'assurance fait sa révolution numérique
Une appli pour évaluer notre comportement au volant
Allianz propose des services de «conduite connectée» avec TomTom
Sept innovations qui vont changer votre regard sur l’assurance
La cyber-assurance profite de la multiplication des menaces
Le numérique modifie en profondeur le métier d’assureur
Axa, première société française à lancer un site en .marque
Les assureurs doivent relever le défi du multicanal
Avec Orange, on pourra télésurveiller son domicile à la mi-2014
Axa ouvre un lab à San Francisco
Beazley assure une cinquantaine d'hôpitaux français contre la cybercriminalité
Klesia regroupe sa production informatique chez un seul prestataire
La MAAF va tester la téléalarme avec des capteurs communicants