En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Business

Free Mobile : une journaliste des Echos mise en examen

Une journaliste du quotidien économique Les Echos a été mise en examen pour diffamation. Elle avait cité les propos d'un cadre de Bouygues Telecom, critiquant Free Mobile.

laisser un avis
agrandir la photo
Une journaliste des Echos, spécialisée dans les télécoms, a été mise en examen pour diffamation à la suite d'une plainte de Free Mobile, a révélé le site du Monde. L'opérateur lui reproche d'avoir cité dans un article, paru au printemps 2012, dans le quotidien économique, les propos d'un cadre de Bouygues Telecom critiquant indirectement le réseau de Free Mobile et l'Arcep, laquelle, selon lui, aurait « inventé une notion nouvelle, celle du réseau vide qui couvre ».
L'auteur de ces propos, Didier Casas, secrétaire général de Bouygues Telecom, aurait été entendu en qualité de témoin assisté par le juge chargé de l'instruction de la plainte. Le groupe Iliad avait prévenu le 8 mars 2012, qu'à compter de ce jour, « Free Mobile attaquerait en justice toute personne dénigrant la réalité de sa couverture ou de ses investissements ».
Les relations entre Xavier Niel et la presse sont houleuses de longue date. Dernièrement, le site d'information Rue89.com (groupe Nouvel Observateur) a fait savoir que son directeur de la publication, Pierre Haski, avait été convoqué par la police le 24 octobre 2012, dans le cadre d'une enquête suscitée par une plainte déposée par Free Mobile. Ce dernier incriminait un article publié le 16 avril 2012, sur les dessous du lancement du quatrième opérateur mobile.
Dans son livre sur Xavier Niel, paru début octobre 2012, l'auteur, Gilles Sengès, rapportait que le fondateur d'Iliad (maison mère de Free) était très susceptible concernant le traitement par la presse de son « épopée ».
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Mutualisation: l'accord entre SFR et Bouygues secoue le marché des mobiles
Mutualisation des réseaux SFR et Bouygues : les clés pour comprendre
Pourquoi Montebourg veut-il stopper la guerre des prix dans le mobile ?
Mobile: Orange renouvelle son contrat avec TDF pour héberger ses antennes
L'Arcep pourra sanctionner un opérateur "par anticipation"
Vers la fin du roaming ?
Une fusion entre opérateurs mobiles, scénario non souhaité en haut lieu
A.Montebourg: "L'Etat exigera des contreparties à l'octroi de fréquences"
La 4G disponible chez Sosh [MAJ]
4G: SFR, Orange et Bouygues revendiquent un million d'abonnés chacun
Zapping Techno 8/10 : retour sur Septembre 2013
Jean-Claude Mailly (FO) : «Free fait du dumping en France»
Zapping Techno 3/10 : retour sur Mars 2013
Forfait 2 euros et 4G : Free permet de désactiver l'Internet mobile
3G/4G: Bouygues Telecom offre un week-end d'Internet mobile illimité
4G : sur Twitter, Xavier Niel raille Arnaud Montebourg, qui réagit (MAJ)
En incluant la 4G, Free "rentabilise" son forfait à 2 euros
Free Mobile inclut la 4G dans son forfait à deux euros
Guerre de la 4G : Bouygues Telecom ouvre la 4G sans surcoût à ses forfaits 3G
Après Free, B&You va répliquer très vite avec des forfaits 4G