En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Copie privée : la contre-attaque des ayants droit continue

Alors que les industriels indiquent que le préjudice des ayants droit est évalué à 52 millions d’euros pour un revenu de 180 millions, les ayants droit estiment leur préjudice à 584 millions.

laisser un avis
Décidément, la fronde des industriels, dont cinq membres ont démissionné de la Commission pour la copie privée, ne passe pas parmi les ayants droit. Après une première réaction dans laquelle ils se disaient « indignés », ils ont tenu à reprendre chaque point des reproches qui leurs sont faits.
Sur la gouvernance qui serait entre les mains des ayants droit, ils démentent catégoriquement. Rappelons qu’ils détiennent douze voix sur vingt-quatre. Les douze autres sont répartis à égalité entre les représentants de consommateurs et les industriels.
« Contrairement à ce qu’affirment ces importateurs, les représentants des auteurs, éditeurs, artistes et producteurs d’œuvres de création ne sont pas majoritaires au sein de la Commission pour copie privée et ils ne peuvent y imposer leur point de vue », affirment-ils dans un communiqué diffusé par la SCPP (Société civile des producteurs de phonogrammes) qui précise que cette commission paritaire est « constituée d’un nombre égal de représentants des auteurs, éditeurs, artistes et producteurs d'une part (douze membres) et des redevables d’autre part (six représentants des importateurs ainsi que les “industriels” et six représentants des consommateurs), présidée par un représentant de l’Etat. La Commission n’est donc aucunement déséquilibrée. »
 

« Prévoir des sanctions dissuasives »

Concernant l’évaluation du préjudice, ils réfutent définitivement le chiffre de 52 millions. « L’étude Eight Advisory [...] chiffrant le préjudice des ayants droit à 52 millions d’euros (dont 370 000 euros – sic – pour l’ensemble du copiage de contenus audiovisuels !), utilisait une méthodologie erronée et des données fausses. » Après correction, le montant du préjudice des ayants droit du sonore et de l’audiovisuel atteint 584 millions d’euros. Au vu des sommes évoquées, la Cour des comptes va-t-elle devoir intervenir ?
Enfin, ils abordent une éventuelle réforme pour indiquer que, si elle s’avérait nécessaire, « ce serait uniquement pour prévoir des sanctions dissuasives pour ceux de ses membres qui procèdent à des actions d’entrave du fonctionnement d’une institution instaurée par la loi, comme cela existe dans de multiples domaines de notre droit ».
Dire que le ton monte est un euphémisme...
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Exclusif BFM Business : SFR se remet à payer la copie privée
Copie privée : Apple devra verser 5 millions d'euros pour l'iPad
La Sacem approuve tout le rapport Lescure, sauf la taxe sur les appareils connectés
Rapport Lescure : les industriels rejettent l'idée d'une taxe sur les high-tech
Un rapport veut mettre fin au chaos européen de la redevance copie privée
L’UFC-Que Choisir dénonce les dérives de la copie privée
Copie Privée : Apple ne veut toujours pas payer pour l’iPad
2012 : les droits perçus par les producteurs de disques restent stables
Copie privée : les barèmes 2013 adoptés malgré la démission des industriels
Copie privée : la Sacem fait ses propositions à la mission Lescure
Copie privée : les ministres Filippetti et Cahuzac vont devoir intervenir
Copie privée : après les démissions le ton monte avec les ayants droit
La commission copie privée ébranlée par cinq démissions
Copie privée : « L'assujettissement du cloud est une aberration »
Copie privée : les fabricants sont atterrés, mais impuissants
L'UFC-Que Choisir s'inquiète de la hausse de la redevance copie privée
Copie privée, l'industrie informatique perd une lourde bataille
Vent de panique aux Etats-Unis : la neutralité du net menacée ?
Marylise Lebranchu : « L’Open Data est une opportunité unique »