En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

SFR condamné à payer 20 000 euros à un abonné privé de connexion

Un client de SFR a fait appel à un juge de proximité pour obtenir le rétablissement de sa connexion sous 8 jours. Par le fait d’une astreinte, le FAI doit lui verser la somme de 20 000 euros.

laisser un avis
C’est une coquette somme, 20 000 euros, que SFR va devoir verser à l’un de ses abonnés. Au départ, l'affaire révélée sur le blog de Benoît Tabaka est plutôt banale. Tout commence par un souci de connexion. N’obtenant pas satisfaction, un abonné fait appel au juge de proximité de Vienne pour obtenir le rétablissement de son accès à Internet. Celui-ci, dans un jugement prononcé le 20 décembre 2007, donne 8 jours à SFR (à l’époque Neuf-Cegetel) pour qu’elle soit rétablie, avec une astreinte de 100 euros par jour de retard.
Et c’est ce dernier point qui va permettre à l'abonné de recevoir une jolie cagnotte. N’obtenant pas le rétablissement de sa connexion, le client finit par demander au juge de proximité, au mois d'avril 2008, que cette astreinte soit liquidée. Ce que le juge fait bien plus tard, le 26 avril 2010, en fixant l’astreinte à 20 000 euros.
Entre-temps, SFR a entamé divers recours juridiques, pour tenter de renvoyer cette affaire devant le tribunal d’instance de Vienne. Peine perdue, l’autorité du juge de proximité est reconnue le 8 novembre 2010 par la cour d’appel de Grenoble, ne laissant d’autre choix à SFR que de verser les 20 000 euros à son client.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
SFR : les syndicats exigent des repreneurs qu’ils s’engagent sur l’emploi
Rachat de SFR: les fréquences au coeur de l'opération Bouygues-Free
Rachat de SFR: les fréquences au coeur de l'opération Bouygues-Free
Télécoms: Bouygues fait campagne pour le rachat de SFR
JTECH 172 : MWC 2014, Olivier Roussat, l’iWatch, le salon ISE
Vivendi négocie le rachat de l'intégrateur Telindus en France
176 000 euros d'amende pour avoir géré un site de téléchargement
Téléchargement illégal : Aurélie Filippetti critique à nouveau l'Hadopi
Free condamné pour avoir volontairement bridé son débit
Google condamné en France pour abus de position dominante
Google condamné pour suggestion « injurieuse » [MAJ]
Hotfile obligé de diffuser les données de ses utilisateurs à la MPAA
Spam : condamné à verser 360 millions de dollars à Facebook
Un salarié ne peut pas dénigrer son ex-employeur sur le Net
Douze internautes condamnés pour contrefaçon de films
Attention à l'appel au boycott en ligne
Une amende de 90 000 euros pour avoir reproduit en ligne des dépêches AFP
SFR condamné pour « harcèlement » d'un de ses anciens abonnés
eBay condamné à verser 200 000 euros à Vuitton