En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Internet sera suspendu pour travaux cet été <°))><

L'Icann annonce une coupure de trois à cinq semaines, qui doit permettre de transférer la totalité des infrastructures du réseau vers le protocole IPv6.

laisser un avis
L'annonce, brutale, est à la hauteur du problème. Internet sera indisponible pendant trois à cinq semaines l'été prochain, période durant laquelle son trafic diminue habituellement. L'Icann, l'organisme chargé de son bon fonctionnement, a dû s'y résoudre. La coupure doit permettre de transférer la totalité des infrastructures du réseau vers le protocole IPv6, dont la mise en place traîne depuis des années et devient brusquement impérative.
La raison de ce branle-bas de combat : la publication d'un rapport de la British Computer Society. Ses auteurs estiment que les 4 milliards, ou un peu plus, d'adresses IP (l'adresse attribuée à chaque appareil qui se connecte à Internet) prévues dans la version 4 du protocole Internet seront épuisées en décembre 2012.
En cause : le succès des smartphones, notamment de l'iPhone, capables de naviguer sur le réseau mondial. Or l'iPad, la nouvelle tablette d'Apple, pourrait accélérer le tarissement. « On court à la catastrophe , s'alarme Paolo Rilf, de l'Inria. Le seul recours, c'est le passage à IPv6. Maintenant ! » Ce qui permettra de bénéficier d'un réservoir d'adresses sans commune mesure avec l'ancien.

Le « Plan Internet partiellement ouvert » (Pipo) du ministère de l'Industrie

Arrêter Internet pendant plusieurs semaines semble inconcevable. En France, le ministère de l'Intérieur a ressorti un projet visant à remplacer l'adresse IP par le numéro de sécurité sociale de l'internaute, une mesure qui faciliterait les contrôles dans le cadre des lois Hadopi et Loppsi.
Le ministère de l'Industrie, quant à lui, planche sur le « Plan Internet partiellement ouvert » (Pipo). Il s'agit d'un système de plages horaires de connexion par régions. Les Corses pourront ainsi se connecter uniquement entre 3 et 4 heures du matin, les Alsaciens de 14 à 18 heures, les Guadeloupéens entre 5 et 7 heures, alors que les Martiniquais, moins bien lotis, n'auront qu'une demi-heure, pas encore définie. L'Ile-de-France sera privilégiée, avec un accès de 10 heures à 18 heures, afin de ne pas pénaliser les entreprises.
Les associations de consommateurs ont déjà prévenu. « En cas de coupure d'Internet, même discontinue, les FAI devront rembourser les forfaits des internautes au prorata temporis », indique l'UFC-Que choisir. Les FAI protestent, envisageant de réactiver la facturation à la minute. Des accès prioritaires à Internet sont aussi prévus pour les établissements administratifs, les hôpitaux, les forces de l'ordre et, à la suite de l'intervention de leur syndicat professionnel, les poissonniers.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Les stratégies de présence sur le web des candidats aux municipales
Avec Memex, la Darpa veut un outil de recherche plus performant que Google
Tim Berners-Lee réprouve les agissements « consternants et stupides » de la NSA
Web : les DRM en bonne voie d’être intégrés dans les standards du W3C
Le CERN lance un émulateur pour découvrir le Web d’il y a vingt ans
Chiffrement sur le Web, FBI et NSA voulaient obtenir les clés SSL de géants du Net
Les tweets des « personnalités » vont s’inviter dans le fil d’actu de Yahoo!
Paris et la Bretagne auront leur propre nom de domaine, .paris et .bzh
Le World Wide Web fête ses vingt ans
Google facilite la recherche… des Gif animés
Tim Berners-Lee : une licence globale 2.0 pour les utilisateurs de Mega et Cie ?
La presse irlandaise essaie de justifier sa « destruction du Web »
Deux adolescentes droguent leurs parents pour pouvoir surfer plus longtemps
Syntec numérique lance un comité web et mobilité
Conférence UIT de Dubai : Google s'inquiète pour l'avenir du Web
Instagram s’étend et arrive sur le Web
Un navigateur WebRTC gérant les flux vidéo et audio sur mobile
François Hollande et Bill Clinton font la pub d’un site de rencontres
Bruxelles inquiet de l’enlisement des discussions sur le Do Not Track
Orange dépose plainte contre SFR et demande 135 millions d’euros