En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Orange évoque la suspension d'Orange Sport

L'opérateur réfléchit à la manière d'appliquer la décision de justice qui interdit l'exclusivité de la chaîne. La suspension de la commercialisation du service est l'une des pistes envisagées.

laisser un avis
Orange Sport va-t-il continuer ? C'est la question que se pose sérieusement Orange dans une déclaration à l'AFP. Le 23 février dernier, le tribunal de commerce de Paris déclarait hors-la-loi l'exclusivité des contenus (des matchs de la Ligue 1 de football) au bénéfice des seuls abonnés Orange. SFR et Free sont censés pouvoir eux aussi les proposer à leurs clients. Orange a fait appel, mais il a jusqu'au 24 mars pour se conformer à ce jugement de première instance. L'appel n'est en effet pas suspensif.

Amende de 50 000 euros par jour

Il évoque trois pistes : le paiement de l'amende de 50 000 euros par jour de retard à exécuter la décision (c'est-à-dire mettre la chaîne à disposition des concurrents), la diffusion d'Orange Sport par satellite ou bien la suppression pure et simple de la commercialisation de la chaîne. Mais dans ce dernier cas, l'opérateur ne dit pas explicitement si les anciens clients continueront d'accéder à la chaîne ou si toute exploitation commerciale est visée. Contacté par 01net., Orange n'a pour l'heure pas donné de réponse.
De toute façon, quoi que décide l'opérateur, rien n'est définitif. Il s'agit pour lui de se conformer à la décision avant un éventuel retournement de situation en appel. Le jugement en appel est prévu pour la fin d'avril. Orange a également demandé un référé en suspension, dans l'espoir de ne pas avoir à exécuter la décision en attendant l'appel. La justice tranchera sur ce point le 31 mars.
De toute façon, quoi que décide l'opérateur, rien n'est définitif. Il s'agit pour lui de se conformer à la décision avant un éventuel retournement de situation en appel. Le jugement en appel est prévu pour la fin d'avril. Orange a également demandé un référé en suspension, dans l'espoir de ne pas avoir à exécuter la décision en attendant l'appel. La justice tranchera sur ce point le 31 mars.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Forte poussée des syndicats « réformistes » chez Orange
Grand Talk : Stéphane Richard en direct du show Hello (vidéo replay)
01LIVE HEBDO #29 : Orange, Windows 10 et une farandole de smartphones (vidéo replay)
Robot, mobilité, Moocs… toutes les nouveautés pros d’Orange
Homepoint : le couteau suisse multimédia d'Orange (vidéo du jour)
Orange généralise l’autopartage chez ses salariés
Orange : Michaël Trabbia nommé directeur auprès de Stéphane Richard
Orange lance un site d’e-commerce aux Etats-Unis
Sosh lance le SoshPhone, un smartphone 4G à 169 €
Ramon Fernandez et Laurent Paillossot rejoignent Orange
Orange met les professionnels au régime fibre
Test du Hi d’Orange : la 4G à moins de 130 euros (vidéo)
Directeur général du Trésor, Ramon Fernandez devrait rejoindre Orange
Grand Talk : Frank Cadoret, DG exécutif de SFR (vidéo replay)
Orange : Stéphane Richard défend son bilan
Fragilisé, Stéphane Richard devrait malgré tout rester à la tête d'Orange
Orange accueille mille jeunes en alternance pour déployer la fibre et la 4G
Grand Talk : en direct du MWC de Barcelone
Moocs: Orange vise les entreprises avec sa plate-forme de cours en ligne
TV ADSL : Orange a le droit de proposer des contenus exclusifs