L'éditeur de KaZaA poursuit les majors