De l'informatique propriétaire à la micro universelle