Soldat du futur : la France veut des Iron Man, pas des Spiderman
 

Favorable aux augmentations « non invasives » de nos soldats, le ministère des armées privilégie l’électronique à la biologie. Et veut des augmentations qui soient réversibles.

Votre opinion

Postez un commentaire