KickassTorrents.jpg
 

Face à la menace d’une extradition vers les Etats-Unis, la défense du propriétaire présumé de KickassTorrents tente de mettre en avant le fait que le site n’était qu’un moteur de recherche… au même titre que Google.

Votre opinion

Postez un commentaire