Serge Abiteboul (Inria):" Il faut se garder de tout vouloir mettre dans un langage de requête "