Prism: Pellerin relativise, mais demande la protection des « whistle-blowers »

Mis à jour le
Prism: Pellerin relativise, mais demande la protection des « whistle-blowers »
 

Ce lundi matin sur BFMTV, la ministre de l’Économie numérique rappelle que les affaires d’espionnage ont toujours existé, mais soulève le statut international des « citoyens lanceurs d’alertes ».

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Draggor
    Draggor     

    Ha ben si c'est pas la 1ere fois, tout va bien alors...

    C'est CA son excuse ? que c'est pas la 1ere donc que c'est pas la peine d'en faire tout un plat ?

    Bonjour la CARPETTE POLITIQUE !

  • yt75
    yt75     

    Peut-être ne pas oublier autour de cette affaire les aspects simplement "normaux et commerciaux" autour des données personnelles et de l'environnment actuel "3 ou 4 monstres géants du web". Et à ce sujet sans doute important de comprendre que pour que les choses fonctionnent "sans friction", il n'y a strictement aucun besoin d'ID unique par utilisateur partagé entre les services, au contraire garantie d'échec et à éviter à tout prix. Par contre besoin d'un nouveau rôle, plusieurs organisations dans le rôle et séparation des rôles.

Votre réponse
Postez un commentaire