En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Réseau
 

La pénurie d’adresses IPv4 restreint les usages des internautes, ralentit les enquêtes sur les cybercriminels et fait planer une menace à l’horizon 2021 sur la neutralité du net. Il est grand temps qu’opérateurs et hébergeurs sautent le pas.

Inscrivez-vous à la Newsletter Actualités

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Charles Petit
    Charles Petit     

    Curieusement à l'époque des modem RTC et du partage d'adresses IPV4, cela ne m'a jamais posé de problème de ne pas avoir une adresse IP fixe...

    En fait on pourrait en conclure, qu'il faut absolument passer en IPV6 pour encore mieux être fliqué de partout !?!?

    A oui, sans oublier pour booster la vente de tous ces objets connectés inutiles qui en plus sont de véritables passoires au niveau sécurité, qui seront une "preuve" irréfutable, parce qu'en IPV6, que votre réfrigérateur aura téléchargé illégalement des films...vilains méchant.

    Bernard LE QUILLEC
    Bernard LE QUILLEC      (réponse à Charles Petit)

    SFR attend d'être vendu et dépecé entre les 3 opérateurs charognards restant sur le marché. Ce sont donc Free, Bouygues et Orange qui basculeront le réseau en IPV6. Les charognard financeront le passage en IPV6 grâce à une hausse des tarifs sur les abonnements à Internet. FREE vient de changer ses offres, passées sur un modèle similaire à celui des autres opérateurs du marché, et permettant une politique tarifaire désormais harmonieuse avec la concurrence (Pour ne pas parler d'entente sur les prix car c'est illégal, pas folles les guêpes).
    Donc le déploiement d'IPV6 n'est pas préoccupant pour SFR. Le retour à 3 opérateurs est désormais officiellement accepté par l'ARCEP. Les négociations sur la vente de SFR sont déjà engagées et la question ne porte plus que sur le prix. Ce sera bouclé avant le 31 décembre de cette année.

    Bernard LE QUILLEC
    Bernard LE QUILLEC      (réponse à Charles Petit)

    SFR attend d'être vendu et dépecé entre les 3 opérateurs charognards restant sur le marché. Ce sont donc Free, Bouygues et Orange qui basculeront le réseau en IPV6. Les charognard financeront le passage en IPV6 grâce à une hausse des tarifs sur les abonnements à Internet. FREE vient de changer ses offres, passées sur un modèle similaire à celui des autres opérateurs du marché, et permettant une politique tarifaire désormais harmonieuse avec la concurrence (Pour ne pas parler d'entente sur les prix car c'est illégal, pas folles les guêpes).
    Donc le déploiement d'IPV6 n'est pas préoccupant pour SFR. Le retour à 3 opérateurs est désormais officiellement accepté par l'ARCEP. Les négociations sur la vente de SFR sont déjà engagées et la question ne porte plus que sur le prix. Ce sera bouclé avant le 31 décembre de cette année.

Votre réponse
Postez un commentaire