Pourquoi ces applis Android échangent des données dans notre dos
 

La moitié des 500 applis les plus populaires sur Android semblent bien bavardes : elles échangent des données à l'insu du propriétaire du smartphone.

Journaliste