Piratage : le procès d’Emule-Paradise repoussé à septembre

Mis à jour le
Piratage : le procès d’Emule-Paradise repoussé à septembre
 

Le créateur de ce site de téléchargement illégal aurait mis à disposition plus de 7 000 films et gagné plus de 400 000 euros de revenus publicitaires. Le procès est reporté à la rentrée.