Nasdaq : Wall Street, première victime de la guerre des prix

Pour augmenter leurs parts de marché, les constructeurs semblent prêts à sacrifier leurs marges. Un raisonnement qui ne sied guère à la Bourse. Le Nasdaq a chuté de 3,4 %.