Ces énormes bases de mots de passe vont permettre aux pirates de procéder à une analyse statistique et, par conséquent, d’améliorer considérablement leurs algorithmes de cassage.