Le réseau social russe n’utilisait aucun mécanisme de chiffrement pour stocker les mots de passe de ses utilisateurs, ce qui est particulièrement négligent.