Les First Tuesday londoniens menacés de liquidation

Après avoir acquis First Tuesday Londres l'été dernier, l'investisseur Yazam, déçu, serait prêt à s'en séparer. Mais les répercussions sur les First Tuesday locaux seraient minimes.

Votre opinion

Postez un commentaire