Le vrai faux retard français en matière d'interactivité