Si les joueurs occidentaux ont toujours accueilli à bras ouvert les jeux vidéo japonais, la réciproque n'est pas forcément vraie.