Plus de 400.000 sites web ont été hackés, permettant un groupe de pirates de constituer une énorme base d’identifiants. La piste remonte vers cet unique pseudonyme.