Des chercheurs en sécurité ont testé plusieurs services. Plus de la moitié étaient vulnérables. En cas de doute, il est conseillé de contacter son fournisseur.