Le cybersquatting dans le collimateur des députés

Le cybersquatting dans le collimateur des députés
 

Vingt-quatre élus proposent une loi pour protéger les noms de domaine. Le texte prévoit deux ans d'emprisonnement et 45 000 euros d'amende pour les contrevenants.

Votre opinion

Postez un commentaire