Le coup de blues des analystes

Les spécialistes des nouvelles technologies pourraient subir les premières conséquences sociales de la déprime des sociétés de Bourse. Nourris aux succès, ils supportent mal la crise actuelle.

Votre opinion

Postez un commentaire