La prudence reste de mise sur le Net