L’équipementier finlandais a été sélectionné par la Nasa pour construire un premier réseau cellulaire à destination des astronautes. Il doit être opérationnel d’ici la fin de l’année 2022.