Intel
 

Il pourrait s’agir du Taïwanais TSMC qui œuvre notamment pour Apple. Une telle décision serait un aveu d’échec pour Intel qui a toujours fabriqué lui-même les puces qu’il concevait. Ce serait également un revers pour la politique industrielle de Donald Trump.

Votre opinion

Postez un commentaire