Facebook sur iPhone
 
Bigstock

Accusé d’asservir le cerveau de ses utilisateurs, la plate-forme de Mark Zuckerberg reconnaît que les réseaux sociaux peuvent générer du mal être et enjoint ses abonnés à ne plus consommer passivement ses contenus.

Inscrivez-vous à la Newsletter Actualités

Newsletter Actualités

Votre opinion

Postez un commentaire