Europol et les polices de plusieurs pays font tomber « le VPN préféré des cybercriminels »

Europol
 
Europol affirme que les enquêteurs ont réalisé des saisies à hauteur de 4,6 millions d'euros. -

Le site Safe-Inet a été mis hors ligne car il était utilisé par des pirates pour nuire à certaines entreprises. Les enquêteurs en ont identifié 250. 

Votre opinion

Postez un commentaire