Mis à jour le
Dix mois de prison ferme pour quelques tweets
 

Reporters sans frontières vole au secours d'un habitant des Emirats arabes unis condamné à de la prison ferme pour avoir publié sur Twitter des messages « mettant en danger la sécurité du pays ».

Votre opinion

Postez un commentaire