Des développeurs disent M-o-o-t à la loi anglaise