Free logo siège
 

L’opérateur ne veut plus apparaître dans le classement ISP Speed Index, qui mesure les performances d’accès à la plateforme américaine où il réalise de très mauvais résultats.

Votre opinion

Postez un commentaire