Dans une tribune, Mark Zuckerberg tente si fort de se racheter, qu'il en oublie d'être crédible

Mark Zuckerberg le 10 avril, devant le Sénat américain.
 
Mark Zuckerberg le 10 avril, devant le Sénat américain. - SAUL LOEB / AFP

Le patron de Facebook veut reprendre la main sur les polémiques qui touchent sans relâche son réseau social depuis un an. Dans un texte très pédagogique, il explique son fonctionnement, mais met de côté trop de points sensibles.

Votre opinion

Postez un commentaire