Cybersurveillance : la Cnil s'alarme des logiciels-espions de claviers

Mis à jour le
Cybersurveillance : la Cnil s'alarme des logiciels-espions de claviers
 

Les "keyloggers" enregistrant les frappes sur un clavier, ne doivent pas être utilisés notamment au travail, sauf impératifs forts de sécurité, selon la Cnil.

Inscrivez-vous à la Newsletter Actualités

Newsletter Actualités

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire