Ces chercheurs débusquent les deepfakes grâce aux mouvements incohérents du visage

Ces chercheurs débusquent les deepfakes grâce aux mouvements incohérents du visage
 

Les deep fakes ont encore du mal à produire des mouvements faciaux parfaitement faux. Deux techniques s’appuient sur cette faille pour identifier les usurpations.

Votre opinion

Postez un commentaire