Après les fusions, l'entreprise sans usine

Nombre d'industriels délocalisent sans craindre d'être dépossédés de leur outil de production. Mais le contrôle des technologies et des connaissances reste l'objet de tous leurs soins.

Votre opinion

Postez un commentaire