A Nérac, la vidéosurveillance rejetée par référendum

Mis à jour le
A Nérac, la vidéosurveillance rejetée par référendum
 

Le maire de Nérac (Lot-et-Garonne) a renoncé à installer un dispositif de vidéosurveillance dans sa commune après un référendum local, dimanche 6 novembre, qui a vu 59 % des votants se prononcer contre le projet.