En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

FERMER  x Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

FERMER  x Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Premier vol d’un avion de chasse imprimé en 3D

Un avion de chasse muni de quelques pièces imprimées en 3D a volé au Nord de Liverpool au mois décembre dernier. Une première réalisée par la société BAE Systems.

laisser un avis
© BAE Systems
Le modèle d'avion de chasse Tornado de BAE Systems.
Un vol d’essai un peu particulier a eu lieu au mois de décembre dernier à Warton, au nord de Liverpool. La société britannique d'aérospatial BAE Systems a fait décoller un modèle de son avion de chasse Tordano GR4 avec des éléments métalliques imprimés en 3D au niveau du système d’arrivée d’air, du train d’atterrissage et de la protection de la radio du cockpit. C’est la Royal Air Force qui a conçu les pièces qui ont coûté moins de 120 euros chacune.
« Vous pouvez désormais fabriquer des pièces où vous le voulez », a déclaré le responsable Airframe Integration Mike Murray à la Press Association. « Et il est envisageable de transporter des machines [d’impression 3D] sur les lignes de front. »

L'impression 3D déjà sur le terrain en Afghanistan.

En France aussi on y réfléchit. La DGA (Direction Générale de l’Armement) a financé le développement du Robco, un robot de reconnaissance pour faire du déminage et aller chercher de l’information. Il ressemble à une petite voiture télécommandée. Mais son principal intérêt est de pouvoir s’imprimer entièrement en 3D. « L’idée, c’est de pouvoir réparer et même fabriquer des robots directement sur le terrain si la situation l’exige», ajoute Guy Caverot directeur de l’innovation chez la PME bretonne BA Systèmes. Un gain de temps et d’argent !
L’US army explore cette piste depuis le mois de juillet en Afghanistan avec l’installation de labs mobiles destinés à imprimer armes et robots en 3D.
envoyer
par mail
imprimer
l'article


Newsletter 01net. Actus

@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
VIDEO - 5 bonnes raisons de passer à Windows 10
VIDEO - OnePlus 2 : les 6 nouveautés
VIDEO - Citroën AirCross, le concept car qui préfigure des voitures de demain
VIDEO – Asus ROG G751 : le G-Sync pour les gamers
VIDEO - Best-of de l’été : les smartphones
VIDEO - JTech 240 : Tour de france, Asteroid Smart, Tab S2, Handoff, TV Oled
VIDEO – Lenovo Vibe Shot : le meilleur photophone à 400 euros
Pirater une Jeep ? C’est possible ! - DQJMM
VIDEO - 3 coups de coeur high-tech pour l'été
Samsung veut révolutionner le partage de vidéos avec son prochain Galaxy
VIDEO - Logitech Blok : quand l’iPad Air 2 devient un PC
Cette société a les moyens de faire disparaître le bouton Home de votre smartphone
VIDEO – LG 55EG960V : la télévision Oled à 5 000 euros
VIDEO - Coup d'oeil sur les nouvelles tablettes Samsung Tab S2
VIDEO – Sony Xperia Z3+ : tout nouveau, trop chaud
VIDEO - Tour de France : dans les coulisses de l’opérateur Orange
Pour 10 000 dollars de plus, Tesla propose maintenant des « montagnes russes privées »
VIDEO - Asteroid Smart : comment Parrot nous a fait économiser 2000 euros
VIDEO - JTech 239 : iPod Touch, futurs Galaxy et caméras connectées
Facebook a déboursé 60 millions pour qu’un jour vous utilisiez son Oculus sans manette