En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Le CERN lance un émulateur pour découvrir le Web d’il y a vingt ans

Voyagez dans le temps et le Web à peu de frais grâce à un projet du CERN visant à maintenir l’histoire du Web depuis ses origines.

laisser un avis
Comme chacun sait, le Web est né, en 1989, au sein du CERN, l’organisation européenne pour la recherche nucléaire. Evidemment, les premières pages Web n’avaient rien à voir avec celles que nous connaissons aujourd’hui, aussi bien pour leur apparence que pour leur richesse de contenu.
Dans le cadre du projet lancé au sein du CERN en avril dernier pour recréer la première page Web au monde, qu’on peut visiter ici et qui fut hébergée sur l’ordinateur NeXT de Tim Berners-Lee, une sorte d’émulateur du « premier navigateur Web universellement accessible », le navigateur en mode ligne, a été créé et mis en ligne.

Mode texte pour tous !

Lancé en 1992, ce navigateur spartiate a été devancé dans l’histoire par le WorldWideWeb, nom donné par Tim Berners-Lee au premier navigateur Web. Le souci de ce premier né était qu’il ne fonctionnait que sur les plates-formes NeXT, qui n’ont pas connu un succès aussi fulgurant – pour le moins – que l’aurait aimé Steve Jobs.
Page du projet Line Mode Browser.
Voilà pourquoi, dans un souci d’ouverture du Web à un maximum de personnes, le navigateur en mode ligne a été développé. Mode ligne, comme « ligne de texte », car il n’était capable d’afficher que du texte. Pas d’images ou autres fioritures, qui de toute manière ne couraient pas les rues virtuelles à l’époque. Et mode ligne, également, comme « ligne de commande », car, pour interagir avec l’affichage, il fallait saisir du texte, impossible d’utiliser sa souris pour cliquer sur quoi que ce soit.

Voyage dans le temps

Si vous voulez vous mettre dans la peau d’un des premiers utilisateurs de ce qui est devenu indispensable au quotidien pour beaucoup d’entre nous, allez sur le site : line-mode.cern.ch dans votre navigateur préféré. Un conseil, mettez votre casque pour entendre le bruit des touches des ordinateurs de l’époque et lancez-vous dans ce voyage dans le temps quelque peu geek. Vous pourrez même vous amuser à surfer sur les sites actuels via cet émulateur, ici, découvrez 01net comme vous ne l'avez jamais vu, sauf si vous plongez souvent dans la matrice...
Un voyage à l’origine d’un des dernières révolutions technologiques en date, qui est rendu possible parce que Tim Berners-Lee et Robert Cailliau ont demandé au CERN de placer leur projet, le World Wide Web, dans le domaine public. « Cela signifie que personne ne possède le world wide web. Ou, à l’inverse, que le web nous appartient à tous », comme le résume si bien la page de présentation sur le site du CERN.

A lire aussi :
Le World Wide Web fête ses vingt ans - 30/04/2013
WWW 2012 : Tim Berners-Lee défend le Web à cœur ouvert
– 23/04/2012
Le jour où le Net a failli mourir au Texas
– 13/02/2012

Source
Line-mode sur le site du CERN
Le Worldwide Web des origines était... vert et noir.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Tim Berners-Lee réprouve les agissements « consternants et stupides » de la NSA
Le World Wide Web fête ses vingt ans
Tim Berners-Lee : une licence globale 2.0 pour les utilisateurs de Mega et Cie ?
Les stratégies de présence sur le web des candidats aux municipales
Avec Memex, la Darpa veut un outil de recherche plus performant que Google
Web : les DRM en bonne voie d’être intégrés dans les standards du W3C
Le CERN adosse ses bases de données à du stockage NetApp
Chiffrement sur le Web, FBI et NSA voulaient obtenir les clés SSL de géants du Net
Un nouveau datacenter pour le Cern à Budapest
Tim Berners-Lee condamne l’hypocrisie de l’Occident qui espionne ses citoyens
Les tweets des « personnalités » vont s’inviter dans le fil d’actu de Yahoo!
Paris et la Bretagne auront leur propre nom de domaine, .paris et .bzh
Google facilite la recherche… des Gif animés
La presse irlandaise essaie de justifier sa « destruction du Web »
Deux adolescentes droguent leurs parents pour pouvoir surfer plus longtemps
Syntec numérique lance un comité web et mobilité
Conférence UIT de Dubai : Google s'inquiète pour l'avenir du Web
Instagram s’étend et arrive sur le Web
François Hollande et Bill Clinton font la pub d’un site de rencontres