En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Business

DARPA : les prothèses « bioniques » ne sont plus de la science-fiction

Des prothèses connectées directement aux nerfs, capables de réagir aux impulsions musculaires et également de retransmettre une sensation de toucher. Ce n’est plus de la science fiction mais le résultat des recherches militaires du DARPA.

laisser un avis
En onze ans, près de 5700 soldats américains ont dû subir l’amputation d’un membre à cause d’une blessure lourde. Il est donc assez logique que le DARPA, l’Agence de recherche du département de la défense américain, s’intéresse de près à ce problème et aux enjeux qu’il pose.

Le nerf de la guerre

Si les prothèses contrôlées par des interfaces cérébrales sont encore loin du propre aveu du DARPA, les progrès dans le domaine des interfaces nerveuses et musculaires sont nombreux et, pour tout dire, impressionnants.

Le programme RE-NET pour Reliable Neural-Interface Technology, vient en effet de faire la démonstration de nouveaux succès dans le domaine des prothèses contrôlées par les influx nerveux et musculaires. Un pas important d’autant que selon un des spécialistes du DARPA, Jack Judy, cette technologie est bien plus « performante et fiable d’un point de vue biotique et abiotique ». Les opérations permettant son utilisation sont en effet bien moins risquées et intrusives.
© DARPA
Concept artistique de prothèse cybernétique avec implants nerveux.
agrandir la photo

Prothèse contrôlée par les muscles

Les derniers prototypes du programme RE-NET ont d’ailleurs d’ores et déjà été testés cliniquement auprès de soldats amputés. C’est notamment le cas au sein du Rehabilitation Institute de Chicago où ont été essayées des interfaces de « ré-innervation musculaire ciblée » (TMR, en anglais, pour Targeted Muscle Re-innervation). Aussi incroyable que cela puisse paraître, ces TMR consiste à relier les nerfs d’un membre amputé à une interface qui contrôle une prothèse.
Evidemment, ces prothèses n’ont pas encore le degré de précision et de réactivité d’un vrai membre. Pour autant, la vidéo-ci-dessous montre avec quelle « facilité », cet ancien sergent de l’armée américaine arrive à saisir une tasse sur une table, une balle au sol ou un voile en train de tomber.

Redonner le sens du toucher

Une autre expérimentation du programme RE-NET a abouti à un système qui transmet une sensation de toucher au porteur d’une prothèse de bras. Les doigts mécaniques sont équipés de capteurs, connectés à des nerfs résiduels dans ce qui est resté du membre après amputation. Une pression sur un doigt est alors ressentie par l’utilisateur de la prothèse. La personne amputée peut alors utiliser son bras, sa main, sans avoir à la regarder et pourra alors réaliser des tâches simples, comme « de chercher dans un sac à la recherche d’un petit objet ».

L’homme augmenté

Les développements et recherches sur ce genre d’interface devraient continuer jusqu’en 2016, selon le billet du DARPA. D’ici là, pas sûr qu’on n’arrive au niveau des prothèses présentées dans le jeu Deus Ex : Human Revolution, pour autant, le débat sur les hommes augmentés et les réflexions sur les limites des augmentations pourrait, lui, commencer à faire plus en plus parler de lui. Si les Google Glass sont une forme d’augmentation légère, ces prothèses pourraient bien au terme d’une longue évolution devenir des augmentations… lourdes.

Source :
DARPA

envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Avec Memex, la Darpa veut un outil de recherche plus performant que Google
Google domine la compétition de robots de l'agence américaine DARPA
La DARPA crée un robot bipède d'1,87m et 130 Kg à l'équilibre stupéfiant
Bientôt les caméras de surveillance prédiront l’avenir
01LIVE HEBDO #13 : rendez-vous à 18h pour le debrief de l'actu high-tech en vidéo !
En Chine, 10 maisons bâties par jour en impression 3D
"Le successeur du LG G2 marquera une rupture", selon le patron de LG France (vidéo)
Phone Apps #48 : la sélection des applis de la semaine (vidéo)
Grand talk : les projets de LG avec Patrick Chardin, vice-président LG France (vidéo)
Le labo secret de Google a bel et bien cherché à développer un ascenseur orbital
Heartbleed : que faire face à la faille de sécurité qui fait mal au coeur ? (vidéo)
Apple fera tourner un de ses data centers grâce à des mini barrages hydrauliques
Test de la tablette Gigaset QV1030 (vidéo)
Le grand test en images du Samsung Galaxy S5 (vidéo)
Google rachète Titan Aerospace, le fabricant de drones courtisé par Facebook
[Power! #22] "22, v'là Power!" (vidéo)
Visite en images des usines du géant chinois TCL
A ses débuts, Android n'était pas prévu pour les écrans tactiles
Free mobile : Xavier Niel présente son distributeur de cartes SIM (vidéo)