En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Pheed, le nouveau réseau social qui veut faire mieux que Facebook…

Le réseau social Pheed atteint plus d’un million d’utilisateurs en six mois d’existence. Premier sur l’Appstore, son modèle économique repose sur la monétisation des contenus.

laisser un avis
agrandir la photo
Pheed, application et réseau social, lancé en octobre 2012, fait un carton aux Etats-Unis. En février 2013 Pheed dépasse les géants Facebook et Twitter sur l’Appstore. Alors qu’il n’est disponible que sur iOS, il aurait déjà convaincu plus d’un million d’internautes. Il est présent dans plus de 30 pays, même si en France il est encore assez méconnu.
 

"I Love this or not ?"

« Pheed, Express Yourself », le slogan s’affiche sur l’écran d’accueil. Le réseau social vise les 15-24 ans et les artistes. C’est une sorte de mélange subtil des réseaux sociaux bien connus, agrémenté de fonctions nouvelles…
Les « Pheeders » partagent des photos, des vidéos, des sons etc... Pour interagir, les utilisateurs cliquent sur « i love this », «i don ’t love this », ou encore « remix » (équivalent de « partage ») comme sur Facebook. Avec des mots-clés, les Pheeders peuvent aiguiller leurs recherches ou voir ce qui fait le buzz, à l’instar des mots-dièse de Twitter.

« Un Twitter avec un business plan »

En classant leur compte dans différentes catégories allant de « General audience » à « Restricted », pour les moins de 17 ans, les utilisateurs protègent leurs contenus des regards trop « innocents ».
Ce réseau social permet aussi à ses membres de monétiser et de protéger leurs contenus, s’ils le désirent. Le Pheeder peut ainsi créer un compte premium qui lui permet de rendre payantes les informations qu’il divulgue sur son profil.
Le magazine Forbes qualifie Pheed de « Twitter avec un business plan ». L’utilisateur fixe le prix lui-même ! Entre 1.99$ et 34.99$ par vue ou pour un abonnement mensuel. Il gagne donc de l’argent grâce au réseau social, mais il commissionne le site à hauteur de 50%. Une case « Copyright this pheed » permet  de protéger un contenu d’une diffusion abusive sur la toile.
 
Lire aussi :
- En Angleterre, contacter un VIP sur Facebook peut coûter jusqu’à 13 euros, paru le 09/04/2013.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Phone Apps 56 : le Facebook des animaux arrive enfin (vidéo)
Ces startups françaises qui renouvellent le concept de réseau social professionnel
Twitter révèle l'ampleur de ses ambitions boursières
Facebook réserve les vidéos promotionnelles aux applis mobiles
Facebook a subi une panne d'envergure mondiale [MAJ]
Facebook et Google rendent leurs utilisateurs plus visibles sur le Net
La gendarmerie des Yvelines prévient sur Facebook des contrôles routiers à venir
Facebook : 17 millions d'utilisateurs mobiles actifs en France
Facebook : 20 millions de dollars à payer pour usage litigieux de données privées
Olivier Grémillon (Airbnb France). Ce trentenaire fait trembler les acteurs du tourisme en ligne
Réseau social : Viadeo s'ouvre aux PME et se rapproche des CCI
Intermarché, distributeur le plus "influent" sur les réseaux sociaux
Le réseau social Pinterest lance une version française
Twitter ouvre ses données à la puissante agence de publicité WPP
Jeux : l'éditeur américain Zynga en pleine tourmente
Un an après son entrée en Bourse, Facebook veut tourner la page
Le Facebook des millionnaires cherche un nouveau modèle économique pour survivre
Un mari bigame dénoncé sur Facebook par sa première épouse
LinkedIn acquiert Pulse, agrégateur de flux d'actualités
Firefox 32 permet de surfer plus vite et de manière plus sécurisée