En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Business

Une prothèse crânienne créée à partir d'une impression 3D

Une entreprise américaine a modélisé en 3D le crâne d'un patient et a conçu une prothèse parfaitement adaptée à la blessure. Des centaines de personnes pourraient bénéficier de cette technologie.

laisser un avis
© Oxford Performance Materials
L’impression 3D est une technologie qui a de l’avenir et se décline à l’infini. Une entreprise française a ainsi été récompensée au CES pour son service de création de coque d’iPhone et l’un des journalistes a pu réparer sa baie vitrée. La dernière application en date, a permis la réalisation d’une prothèse qui a été mise en place pour remplacer 75 % du crâne détérioré d'un patient.
Oxford Performance Materials (OPM) n’attendait que le feu vert des autorités sanitaires américaines pour se lancer dans l’aventure. « Cette opération fait faire un grand pas en avant à la technologie de l’impression 3D et va aussi permettre de faire un bond à la chirurgie orthopédique », estime Scott Defelice, le président d'OPM.
L’entreprise a réalisé la prothèse à partir de la modélisation 3D du crâne du patient pour proposer un ajustement parfait permettant une cicatrisation plus rapide et une assimilation directe par le corps humain. Fabriquée en Polyéther cétone cétone (PEEK), cette prothèse se révèle plus adaptée que les modèles en alliages métalliques parce qu'elle est plus proche de l'os humain en termes de densité et de rigidité.
Le dirigeant a par ailleurs précisé que la réalisation d’un implant ne prenait que deux semaines à partir de la réception du scanner du patient et que 500 personnes par mois pourraient subir ce type d'opération rien qu’aux Etats-Unis.
Source : Oxford Performance Materials ; Los Angeles Times.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Netexplo : un psychologue virtuel et une sucette numérique (Vidéo)
Des stages de formation continue à l’impression 3D
Alerte bon goût : offrez-vous une impression en 3D du fœtus de votre enfant
Dossier médical personnel : la facture du fiasco s'alourdit
TOP 01Business des 10 tendances technologiques et produits 2013
Zapping Techno 2/10 : retour sur Février 2013
Les établissements de santé français sous-estiment le risque de fuite de données
Ingenico retenu pour moderniser le système de santé allemand
E-Biothon : une plateforme cloud au service de la biologie et de la santé
TV Replay - 01 sur BFM Business : Impression 3D, une révolution industrielle ?
Orange dévoile ses nouveautés pour 2014
Orange propose de personnaliser votre coque de mobile grâce à l’impression 3D
Salomon imprime en 3D les chaussures de sport de demain
Lancement du premier comparateur d’imprimantes 3D
L’impression 3D a maintenant son salon
L'imprimante 3D fait sa rentrée scolaire
Une imprimante 3D domestique
Pourquoi l'impression 3D va doper l'économie
Jacques Marescaux (Ircad). Ce médecin marie la chirurgie et le digital
Médicaments : 89 % des médecins s'informent sur leur smartphone