En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Auteurs et éditeurs s'accordent sur le contrat d'édition numérique

Les représentants des auteurs et des éditeurs s'accordent sur le contrat d'édition du livre numérique. Une loi modifiant la propriété intellectuelle s'en suivra.

laisser un avis
agrandir la photo
Au terme de plusieurs mois de négociation, les représentants des auteurs et des éditeurs sont parvenus à un accord sur le contrat d'édition numérique. Il fixe les conditions de l'exploitation du livre sous forme numérique. Cet accord modifie également plusieurs dispositions propres au livre imprimé.
Les négociations entre les conseil permanent des écrivains (CPE) et le syndicat national de l'édition (SNE) ont été menées sous l'égide de Pierre Sirinelli, professeur à l'Université Paris I, chargé par Aurélie Filippetti d'une mission de médiation.
La ministre entend prolonger cer accord à brève échéance par un projet de loi modifiant le code de la propriété intellectuelle. Dans cette perspective, les deux parties se réuniront, sous son égide, le 21 mars prochain au ministère pour la signature d’un document cadre détaillant l’ensemble des principes sur lesquels elles se sont accordées.

Des négociations relancées sous l'égide du ministre de la culture

agrandir la photo
Avant d'être relancées sous l'égide de la ministre, ces négociations entre auteurs et éditeurs sur l'adaptation du contrat d'édition au numérique s'étaient soldées en juin 2012 par un échec.
Le désaccord entre les deux parties portait sur les modalités de récupération des droits numériques lorsque l’œuvre est épuisée sous forme imprimée, l'auteur étant en droit de demander la résiliation automatique du contrat d'édition signé. L'autre pierre d'achoppement résidait dans les bases de la rémunération des auteurs pour des modèles économiques qui ne sont pas en usage lors de la signature du contrat.
Par le passé, les contrats entre éditeurs et auteurs concernaient uniquement le papier. Avec l'apparition des livres numériques, de nombreux avenants à ces contrats ont été signés par les deux parties.
Les auteurs réunis dans le CPE réclamaient, en plus d'un contrat numérique distinct, une durée limitée à trois ans pour la cession des droits numériques.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Google s'accorde avec les éditeurs américains sur les droits d'auteur
Nathan et Bordas ouvrent aux élèves les manuels scolaires numériques
Les bibliothèques françaises prêtent encore trop peu de livre numérique
E-book : Apple, accusé d'entente, prétend avoir élargi l'offre disponible
A. Filippetti: la taxe sur les smartphones sera "extrêmement faible"
Salon du livre: pourquoi les livres numériques restent-ils si chers ?
Selon la Hadopi, les 15/18 ans sont « réceptifs au droit d’auteur »
Les éditeurs du Geste sceptiques sur l'accord Google/presse IPG
Le Syndicat de l'édition salue l'accord entre Google et la presse
Droits d'auteur et numérique : Bruxelles appelle au pragmatisme
Sacem : le numérique lui rapporte 108 millions d'euros en 2012
Google aurait proposé 50 millions d'euros aux éditeurs de presse (MAJ)
Apple condamné en Chine pour violation du droit d'auteur
La région Rhône-Alpes va financer cinq projets de livre numérique
Droit d'auteur et numérique: l'Europe veut une réforme en 2014
Google, de plus en plus cerné par les éditeurs de presse en Europe
Droits d'auteur : Facebook dément vouloir changer les règles
Google et la presse : l'Elysée préfère la négociation en premier
Taxe Google : Eric Schmidt, de passage à l'Elysée, sous pression