En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Opera se rallie à la technologie WebKit

L’éditeur norvégien abandonne son propre moteur de rendu Presto, dont le développement n’est jugé plus assez rentable face à la dominance de WebKit.

laisser un avis
Petit séisme dans le monde des navigateurs. La société norvégienne Opera, qui édite le navigateur éponyme, vient d’annoncer qu’elle abandonnait son moteur de rendu maison (Presto) au profit de WebKit. Ce dernier élargit donc sa dominance dans le marché des navigateurs web, vu qu’il était déjà utilisé, entre autres, par les navigateurs Apple Safari et Google Chrome. Avec Opera, la part de marché mondial de WebKit au niveau des browsers augmente de quelques points, atteignant désormais  46 % (d’après les chiffres de Statcounter), voire même 47,1 % (selon les chiffres de W3Counter).
Opera Software justifie cette décision par le fait que le développement de son propre moteur de rendu n’était plus rentable. « Même si Opera est actuellement le principal navigateur mobile, les développeurs web font leur conception sous WebKit », peut-on lire sur un blog de la société. Aussi, le passage à WebKit permettra non seulement « de libérer des ressources en ingénierie » mais aussi « de donner la possibilité de faire plus d’innovation plutôt que d’essayer de s’adapter constamment au web ».

Vers une monoculture technologique

La dominance de la technologie WebKit fait débat dans le monde des navigateurs. Les pro-WebKit estiment que c’est une bonne chose, car WebKit est, au fond, une bonne technologie et en plus elle n’est pas propriétaire car open source. Les anti-WebKit, au contraire, pensent que la dominance de WebKit crée une « monoculture » au niveau des navigateurs qui va exclure, petit à petit, toutes les autres technologies, par facilité. WebKit deviendra alors un standard de fait, un monopole mondial. Comme cela fût le cas naguère avec Internet Explorer. Ce qui limite l’innovation et augmente les risque de sécurité.

Pour aller plus loin :

Le communiqué et la note de blog d’Opera

Un manifeste anti-WebKit     

envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Vie privée: Google remplacerait les cookies par son propre mode de tracking
The Pirate Bay lance un navigateur anti-censure
Firefox 23 est disponible en téléchargement
Navigateurs : en Europe, Chrome talonne Internet Explorer
Le navigateur IE 10 enfin disponible sous Windows 7
Orange développe un navigateur Web mobile avec le Chinois Baidu
Firefox 18 prêt au téléchargement
Navigateurs : Chrome se rapproche de plus en plus de Firefox
Navigateur Web : Chrome talonne Firefox en Europe
Un navigateur WebRTC gérant les flux vidéo et audio sur mobile
Chrome pour iOS, déjà 1,5 % de part de marché
Google Chrome devient le navigateur le plus utilisé
Opera 12 est disponible en téléchargement
Chrome 18 est disponible et mieux armé pour le Web en 3D
Mozilla détaille ses plans pour Firefox en 2012
Chrome, désigné navigateur le plus sécurisé
Opera 11.60 : le navigateur le plus complet se met à jour
Google Chrome, navigateur le plus rapide au test Peacekeeper
Chrome 16 bêta inaugure la synchronisation pour plusieurs comptes