En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Facebook lance des cartes-cadeaux à utiliser « dans la vraie vie »

Le réseau social ne fait pas que dans les relations virtuelles. Il lance cette semaine aux États-Unis des cartes-cadeaux qui permettront des achats dans différents magasins.

laisser un avis
agrandir la photo
A l’occasion de l’annonce de ses résultats du quatrième trimestre 2012, Mark Zuckerberg a présenté une nouvelle carte-cadeau. Elle permet de faire des achats dans différents magasins physiques et non en ligne : Sephora (produits de beauté), Jamba Juice (restaurants de smoothies), Olive Garden (restaurants italiens) et Target (supermarchés). D’autres partenariats sont encore à l’étude.
Les cartes, utilisables pour l’instant uniquement aux Etats-Unis, peuvent être achetées dans la section Digital Gifts and Cards du réseau social. Facebook envoie alors au destinataire une carte « plastique » au format carte de crédit qui pourra être conservée et rechargée. La carte se gère grâce à une appli Facebook.
agrandir la photo
Ce progamme n’est pas qu’une expérience pour Facebook. Le réseau social semble croire en ce projet même si sa rentabilisation peut prendre un peu de temps. Certains analystes doutent du succès de ce programme. « Il existe de nombreuses cartes-cadeaux et cartes prépayées rechargeables émises par Visa, MasterCard et American Express qui peuvent être utilisées dans plus de boutiques et qui peuvent être rechargées plus facilement. Facebook se lance sur un marché très saturé avec une offre limitée en plus », explique Gil Luria, du cabinet Wedbush Securities, au Los Angeles Times.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Facebook assure protéger votre vie privée pour mieux gagner votre confiance
Ces startups françaises qui renouvellent le concept de réseau social professionnel
Cloud : Apple est le bon élève vert, Twitter et Amazon portent le bonnet d’âne
Pour John Carmack, Facebook a ce qu’il faut pour développer la réalité virtuelle
Drones Facebook contre ballons Google : la bataille de l'Internet du ciel (Vidéo)
Facebook rachèterait un fabricant de drones pré-orbitaux
WhatsApp racheté par Facebook : ce qu'il faut savoir
Les 5 raisons pour lesquelles WhatsApp vaut bien 19 milliards de dollars
Ironie du sort : en 2009, Facebook a refusé d’embaucher le cofondateur de WhatsApp
Mark Zuckerberg : « WhatsApp va dépasser la barre du milliard d'utilisateurs »
Phone Apps #39 : Paper, Flappy Birds, Swiftkey Note
Bosch prend enfin Internet au sérieux
Twitter, ou l’oiseau qui veut se faire aussi gros que Facebook ?
Les bastions informatiques, boulets ruineux de la modernisation de l’entreprise
Gap recrute sur Facebook
Facebook supervise toute sa consommation énergétique à partir d'un seul écran
Laurent Solly (Facebook) : « La force de frappe de Facebook au service de l’emploi »
Facebook propose de centraliser les offres d’emploi des PME
Twitter révèle l'ampleur de ses ambitions boursières
Facebook réserve les vidéos promotionnelles aux applis mobiles