En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Mega, de Kim Dotcom, approche et a désormais un nom de domaine

Le successeur de Megaupload devrait arriver dans le week-end et Kim Dotcom s’occupe de faire le buzz en distillant peu à peu les informations. Le nom de domaine officiel est désormais connu. Ce ne sera pas me.ga.

laisser un avis
Le fondateur de Megaupload, réclamé par les Etats-Unis pour violation de droits d'auteur, va lancer ce week-end un nouveau site de partage de fichiers, un an jour pour jour après son arrestation par la police néo-zélandaise, a-t-il annoncé vendredi.
Kim Schmitz, qui a changé son nom en Kim Dotcom, est actuellement en liberté sous caution en Nouvelle-Zélande, où il vivait au moment de son arrestation. « J'espère que vous serez contents avec le nouveau Mega », a-t-il écrit sur son compte Twitter. « C'est comme un voyage dans le temps. On va vous amener dans le futur ».
© DR
Le nom du nouveau site sera mega.co.nz. Kim Dotcom n'a donné que peu de détails sur cette nouveau projet, mais le site promet des méthodes de cryptage les plus modernes, permettant que seuls les clients savent ce qu'ils téléchargent, mais pas les administrateurs du site. Cela permettrait ainsi, théoriquement, aux administrateurs d'échapper aux poursuites de la justice.
mega.co.nz proposera 50 GB de stockage pour les utilisateurs « gratuits », soit plus que ce qu'offrent des sites similaires tels que Dropbox ou Google Drive. Kim Dotcom, de nationalité allemande, est sous la menace d'une extradition aux Etats-Unis, qui veulent le juger pour violation de droits d'auteur. L'audience pour l'extradition a été repoussée deux fois et est à présent fixée à août 2013.

La justice américaine accuse les responsables de Megaupload d'avoir frauduleusement amassé 175 millions de dollars américains (135 millions d'euros) en proposant des copies piratées de films, de programmes télévisés et d'autres contenus. Créé en 2005 et installé à Hong Kong, le site affirmait rassembler chaque jour 50 millions d'utilisateurs et représenter 4% du web.
Retrouvez tous nos articles sur l’affaire Mega
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Kim Dotcom peut désormais attaquer les services secrets néozélandais en justice
Trois millions d'utilisateurs pour Mega et une appli mobile en approche
Mega accepte les bitcoins et sécurisera vos mails, vos chats et vos mobiles
Mega : une extension pour Firefox et un outil de synchronisation en approche
Téléchargement : les dix meilleurs logiciels de la semaine
Téléchargement : les dix meilleurs logiciels de la semaine
Megaupload : le mandat de perquisition chez Kim Dotcom, finalement jugé légal
Zapping Techno 1/10 : retour sur Janvier 2013
Phone Apps #29 : Waze, Moovit, Mega, DarkLings, DrumPad24 et eDJing
Kim Dotcom précise son programme politique et mise sur le tout numérique
Kim Dotcom quitte Mega pour se concentrer sur son avenir… et Megabox
Les services secrets néozélandais ont utilisé PRISM pour faire tomber Megaupload
Mega revendique quatre millions d'utilisateurs
Kim Dotcom crée un fonds d’investissements pour défendre la vie privée en ligne
Mega, l’application est officiellement disponible sur Android
Données Megaupload effacées : Kim Dotcom prépare une action en justice
Megaupload : toutes les données des utilisateurs européens ont été effacées
L’examen de l’extradition de Kim Dotcom pourrait être repoussé jusqu'en avril 2014
Pour Kim Dotcom, pendant le séisme PRISM, le buzz continue
Mega consomme plus de bande passante que toute la Nouvelle Zélande