En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Twitter et l’UEJF devant le tribunal de grande instance, mardi 8 janvier

L’organisation étudiante a assigné le réseau social en justice pour obtenir l’identité des auteurs des tweets antisémites.

laisser un avis
En novembre 2012, l’Union des étudiants juifs de France (UEJF) avait assigné Twitter devant le Tribunal de grande instance. Les deux parties sont conviées demain, mardi 8 janvier 2013, pour une première audience. L’UEJF reproche au site de microblogging de ne rien faire contre la multiplication des tweets antisémites. « L’UEJF est choquée que l’énième apparition d’un hashtag incitant à la haine (#sijetaisnazi) se retrouve parmi les trois sujets les plus discutés ce samedi 5 janvier. Pour l’UEJF, Twitter ne prend toujours pas la mesure du racisme, de l’antisémitisme et de l’homophobie en France », explique l’organisation étudiante sur son site.
Depuis plusieurs mois, l’UEJF veut que Twitter donne accès aux noms des auteurs de tweets racistes, mais l’entreprise américaine a toujours refusé jusqu’à présent. Elle avait seulement accepté, en octobre dernier, de retirer les tweets liés au hashtag #unbonjuif. Pour l’UEJF, ce n’était pas suffisant, c’est pourquoi elle avait décidé de lancer une action en justice.

Conférence téléphonique

Parallèlement, le gouvernement fait une tentative d’intermédiation et de négociation. Une réunion de concertation était prévue aujourd’hui, lundi 7 janvier, entre Twitter et la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem. Mais elle a été annulée, faute d’interlocuteur du côté du réseau social. Une conférence téléphonique devrait avoir lieu mercredi entre la ministre et Colin Crowell, chargé des politiques publiques chez Twitter.      
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Tweets racistes : le tribunal rendra sa décision le 24 janvier
Antisémitisme sur Twitter : l'UEJF obtient gain de cause [MAJ]
Où on apprend grâce à des bars à hôtesses que Microsoft veut lancer un Amazon killer
Tim Cook : « la vie privée ne doit pas être sacrifiée pour lutter contre le terrorisme »
01net evening : les 5 infos qu'il ne fallait pas rater aujourd'hui (27.02.2015)
De Quoi J'me Mail, le show high-tech hebdo en vidéo !
Tesla Model S : une fonction cachée la « transforme » en voiture de James Bond !
Mais de quelle couleur est cette robe qui affole le Web ?
Vidéo : rayon laser, filet ou faucon... des armes pour lutter contre les drones
Fuite : les photos les plus précises jamais publiées du Galaxy S6
Chatter avec un commerçant depuis une recherche Google, c’est pour bientôt
Le patron de Facebook veut construire sa propre ville, « Zee-town »
Vidéo : sur les pistes de ski, restez connecté !
Vidéos : 8 des plus belles villes du monde filmées illégalement par des drones
Quand le patron de l’intelligence artificielle de Facebook se paie son homologue chez Google
T-Mobile publie une photo du Samsung Galaxy S6 Edge, à écran incurvé
Vidéo : des cahiers de coloriages connectés et des crayons de dessin 3D
Vidéo : découvrez Tomatan, le seul et unique robot distributeur de tomates
Vidéo : rester aussi longtemps qu'on veut sous la douche sans gaspiller l'eau