En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Les utilisateurs de smartphones sont accros au Wi-Fi public

Plus de 60 % des possesseurs de smartphones ou tablettes ont eu recours au Wi-Fi public, selon le baromètre Orange/Terrafemina.

laisser un avis
agrandir la photo
Plus de 60 % des possesseurs de smartphones ou tablettes ont déjà utilisé un Wi-Fi public, les Français se montrant globalement intéressés par le développement dans la ville de nouveaux services de connectivité, selon le baromètre Orange/Terrafemina. L'institut CSA a interrogé en ligne 1 000 personnes âgées de 18 ans et plus, du 29 au 31 octobre.
Selon cette quatorzième édition, 64 % des personnes sondées possédant un smartphone et/ou une tablette indiquent avoir déjà utilisé un réseau de Wi-Fi public et 58 % l'ont fait dans un hôtel ou un gîte, un restaurant, un café ou un magasin, et 55 % dans une gare, un parc ou une place publique. Les utilisateurs les plus fréquents de ces services sont à 62 % les jeunes âgés de 18-24 ans.
Ces résultats confirment le besoin croissant de réseaux Wi-Fi publics, mis à disposition des possesseurs de terminaux mobiles, dans les villes ou les lieux de passage (gares) ou les sites touristiques (musées). De nombreux municipalités (Bordeaux, Paris) ont d'ailleurs fait ce choix.

Satisfaire un besoin de géolocalisation nomade

agrandir la photo
Plus de la moitié des Français (53 %) admettent avoir déjà consulté un site Internet ou une application pour smartphones ou tablettes pour savoir où ils se trouvaient, ou pour savoir où ils voulaient se rendre.
Ils sont également 52 % à avoir utilisé le numérique pour connaître les horaires d'ouverture d'un restaurant, d'un cinéma, 50 % pour localiser les différents magasins et services à proximité et 48 % pour connaître les horaires d'ouverture d'une administration ou d'un bâtiment public.
Les personnes sondées se disent fortement intéressées quant aux nouveaux services de connectivité qui pourraient être mis en place dans la ville. Ils sont 63 % à être favorables à des bornes « librement utilisables par tous » permettant de téléphoner, de recharger des appareils électroniques ou des véhicules électriques (vélos, voitures, etc.).
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Power! #39 : le show geek de PP Garcia à la galerie Autodesk (vidéo)
Bookeen Cybook Ocean, une nouvelle liseuse grand format de 8 pouces
Comment effacer les données en ligne d'une personne décédée ?
Le gouvernement hongrois renonce à sa taxe Internet
Le cofondateur de Pirate Bay reconnu coupable de piratage au Danemark
Les cinémas américains bannissent Google Glass et montres connectées
La CNIL donne deux mois à Apple pour cesser la surveillance vidéo de ses salariés
Les plus grands sites pirates listés par... les professionnels de la musique et du cinéma
Apple visé par une class action pour les MacBook Pro de 2011
L’Hadopi réagit vivement aux attaques et à la baisse de sa subvention
Photos de stars nues : Jennifer Lawrence fait déréférencer un site par Google
Facebook proteste contre les méthodes des brigades des Stups américains
Inquiété par une loi, Google menace de fermer son portail d'information en Espagne
Fleur Pellerin ne s’interdit pas de renforcer la Hadopi
Gouvernance Internet : l’Icann ne sera plus sous tutelle américaine fin 2015
Edward Snowden : « Google et Facebook sont des services dangereux »
GT Advanced dénonce les contrats abusifs d'Apple
Droit à l’oubli : la France en tête des demandes de déréférencement Google
Hadopi : à Lille, une internaute écope d'une amende de 800 euros… avec sursis